Mercredi 23 Août 2017, 17:38     Connectés : 8      Membres : 7


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Owlcat Games Studio nous présente Pathfinder : Kingmaker

par Caparzo 17 Mai 2017 19:00 23

Le nom Pathfinder doit ici en faire frissonner plus d'un et pourtant, ce jeu de rôle papier n'est pas vraiment une antiquité. Apparu dans un premier temps en tant que module pour la version 3.5 de Donjons et Dragons, son éditeur Paizo Publishing a attendu le passage à la version 4.0 du célèbre jeu de rôle pour affirmer son indépendance et faire de Pathfinder un jeu de rôle papier à part entière. C'était donc avec une certaine fébrilité que nous attendions enfin un jeu vidéo tiré de cette licence.

Aujourd'hui, c'est chose faite puisque les développeurs d'Owlcat Games Studio sont heureux de nous dévoiler Pathfinder : Kingmaker, premier cRPG Pathfinder. Le jeu vidéo se déroulera dans les Terres Volées et nous fera visiter des lieux bien connus de la licence ainsi que découvrir des personnages familiers. Il sera question de territoires à conquérir et de villages et cités à construire. Le joueur pourra alors devenir un dirigeant avisé, ou alors bien tyrannique.

Nous aurons bien évidemment la possibilité de recruter des compagnons qui posséderont leur propre histoire et pourront également prendre leurs propres décisions. Le jeu nous permettra aussi de personnaliser notre héros et ses camarades, via une multitude d'options. Cerise sur le gâteau, mais nous ne pouvons pas réellement parler de surprise, Chris Avellone est également de la partie en tant que narrative designer. Le mercenaire du RPG a donc une nouvelle fois frappé.

Pour le moment, nous ne savons encore que trop peu de choses sur Pathfinder : Kingmaker pour être réellement enthousiaste, mais nous pouvons tout de même croiser les doigts et laisser faire le temps en espérant que Owlcat Games Studio soit à la hauteur de la tâche à accomplir.

Commentaires (23)

#2

TrollTraya
Garde royal

A noter que Kingmaker est déjà de base une campagne pour le JDR papier. Il parait que c'est la meilleure parue pour Pathfinder parmi la gamme officielle.
#3

oAmyoAmyo
Noble

Sur le papier c'est tentant, surtout s'ils arrivent à innover en gardant les vieux trucs qui marchent. Plus qu'à attendre 2032 c'est ça?
#4

AbounI
Grand gobelin

Infinity engine style avec ce RTwP qui va avec
#5

Aleph
Chevalier

C'est assez incompréhensible cette manie de vouloir faire du RTwP. Il est bien plus difficile de faire un RTwP qui fonctionne bien, qu'un bon tour par tour. Je n'ai pas souvenir d'un seul jeu en RTwP irréprochable (Icewind Dale à part, mais tout le monde connaît mon amour pour ce jeu). Qu'ils évitent l'erreur commise par obsidian dans Pillars, à savoir le système d'engagement, qui, au lieu d'instaurer une certaine tactique dans les combats, évide le mode de son avantage premier, selon les critères des jeux IE, à savoir de sa flexibilité. C'est-à-dire de la possibilité laissée aux joueurs de beaucoup déplacer ses PJs et, par conséquent, d'improviser davantage en jeu, d'expérimenter davantage etc. C'était un problème majeur de Pillars où tous les combats terminaient en une masse informe d'ennemis et de PJs agglutinés dans des espaces restreints qui ne permettent pas aux joueurs de prendre une véritable place active : sinon pour spammer la touche espace, parce que les développeurs ont cru bon devoir donner des durées risibles à une immense partie des sorts utilisables. Quelle purge quand j'y repense.

Bref, je m'égare. Je m'égare d'autant plus, qu'honnêtement ce machin m'en touche une sans faire bouger l'autre; les anges soupirent.
#6

Gaek_Shao
Garde

La deuxième image me fait penser à mixage entre l'image MMX et celle de Pillars.

Mais, pour le moment, je vais le laisser vieillir.
#7

Shaam
Grand chevalier

le RTwP, ou pause active c'est juste un autre style de jeu que le tour par tour, pas mieux, pas pire juste pas fait pour les mêmes jeux :

la pause active c'est pour les jeux tactiques qui cherche soit le grand public comme Dragons age Origins, soit une ambiance "pression" (pas la bière) genre FTL ou Endless Dungeons, la pause active ça marche vraiment bien quand c'est adapté au support.

La pause active propose aussi un aspect ludique dans certains jeux : les arrets sur images peuvent être de magnifique scène et moment mémorable et une fois cette pause enlevé, les enchaînements/combos en temps réel renforce l'aspect "team based" du titre.

La pause active ou le RTwP ne sont pas un concept a jeté avec l'eau du bain, juste quelque chose a traité intelligemment (c'est a dire pas comme dans Pillars of Eternity :p). Reste a savoir ce qu'il en sera pour ce jeu la :D
#8

TrollTraya
Garde royal

En même temps, ce n'est parce qu'il n'y'à pas d'hexagrid que ce sera RTwP, hein... pour l'instant, je n'ai lut nulle part que ce ne serait pas turn-based.
#9

Armancia
Chevalier

Ils ont fait le choix d'adapter la meilleure campagne de pathfinder. Intéressant mais ils ont intérêt d'assurer.
Plus que le tour par tour ou la pause active C'est l'adaptation des règles qui m'interpelle. J'espère quelque chose proche d'un nwn2 ou d'un toee.
#10

reebob
Noble

J’aurais préféré Obsidian aux commandes, ils ont quand même fait l'adaptation du jeu de carte Pathfinder mais cela surement aurait fait doublons avec Poe. Le problème c'est que le studio est parfaitement inconnu. Cela n'est pas forcément une catastrophe en soi, mais faire des RPG demande quand même une certaine expérience au préalable.

@Shaam

C'est ton avis pas le mien. Vous commencez à sérieusement gonfler avec vos obsessions anti-Pillars permanentes. Poe j'y joue toujours avec plaisir avec Divinity je ne l'ai pas terminé.

@Aleph

C'est drôle, j'ai toujours trouvé les combats d'Icewind Dale bordéliques comme ceux de BG d'ailleurs. Ce qui ne m’empêche pas d'aimer ces jeux. Et je me rappelle qu'à la sortie de ces jeux certains puristes, comme vous, vomissaient sur le système de combat de ces jeux tellement inférieurs au tour par tour avec les mêmes arguments que vous utilisez sur Poe, c'est comique non?
#11

AbounI
Grand gobelin

Pas tout à fait inconnu.
Facebook: confirmation RTwP
(+ de détails qd j'aurais plus cette erreur 23 sur ma freebox)
#12

Aleph
Chevalier

A la différence que je ne suis pas un "puriste", je sais ce que j'aime, et je sais ce que je n'aime pas, je n'aime pas que mon dungeon-crawler (à quelques exceptions près) soit en temps réel, et je n'aime pas vraiment que mon jeu iso' soit en RTwP. Pour le premier, selon un principe purement idéologique et de confort, et pour le second, car aucun de ces jeux n'égale de près ou de loin la profondeur stratégique d'un jeu en tour par tour.
Mais je ne demande qu'à être détrompé.

Enfin, et je maintiens, que le système d'engagement de Pillows ne rend pas service au jeu. Et il est plus difficile de faire un bon RTwP qu'un tour par tour correct.

Je te lis souvent défendre Pillars of Eternity, j'essaye d'établir des arguments qui expliquent mon désamour pour ce jeu, et au lieu de tenter d'y répondre, ce qui donnerait lieu à un débat constructif, tu as recours soit aux insultes (contre moi sur un autre thread) soit à disqualifier tout ce que je dis en me transformant en espèce d'hargneux idéologue qui aurait foutu Galilée au bûcher en d'autre temps. C'est grotesque. Et fatiguant.

Message édité pour la dernière fois le : 19/05/2017 à 11:47

#13

reebob
Noble

@Aleph

Quels arguments? Je n'en vois guère dans tes diatribes répétées. L'engagement oblige le joueur à faire des choix dans le positionnement de ses membres. Cela oblige le joueur à ne pas déplacer son personnage n'importe comment en pleine bataille exactement comme les attaques d'opportunité dans les systèmes tour par tour.

Dans BG et compagnie tu te retrouves à faire de la protection préalable pour gommer les déséquilibres majeurs du jeu. Pour battre un dragon, tu es obligé de préparer le combat alors que normalement quand tu joues tu n'es pas censé savoir que tu vas tomber sur un Dragon. Par nature, un jeu qui ne peut être terminé qu'avec ce genre d'astuce est pour moi un mal mal branlé. Je crois que certains ont oublié comment c'était Baldur's Gate la première fois que l'on jouait. J'adore Baldur's Gate, mais ce sont des jeux avec d'énormes défauts y compris sur la partie combat. Pour un nouveau joueur, Pillars est nettement plus cohérent.

Sinon je dis ce que je pense. Que cela vous chagrine d'avoir quelqu'un qui ne pense pas comme vous, je m'en fiche complètement.
#14

Aleph
Chevalier

Pardon, j'ai rédigé un certain nombre de posts sur les défauts (et aussi les raisons d'espérer une suite bien meilleure) de Pillows. Que tu trouves mes arguments valables ou non, c'est une autre affaire. Je ne vais pas me répéter ad nauseam, encore moins ici.

L'engagement de Pillows ne fonctionne pas à cause du RTwP et du pathfinding. Ou il faut spammer la pause pour éviter que tes PJs ne suivent pas l'ennemi qui, on ne sait trop pourquoi, se met parfois à se déplacer, comme un babouin, ou comme tes PJs dans Icewind Dale, 'fin comme des babouins excités, autour de la zone de combat. Cela ne fonctionne pas. Dans un système en tour par tour, ce problème n'existe pas car le joueur à la prééminence sur l'action.

Dans Baldur's Gate 2, tu n'es jamais forcé d'aller te frotter aux dragons : dans les ruines du temple, tu as une gemme qui te rend invisible au dragon. Quand tu y reviens pour t'y frotter, tu sais que se trouve là un dragon. Tu as d'abord un dialogue avec Firkraag, rien ne t'oblige à te battre contre lui. Il en va de même pour Adalon dans l'Underdark. Quand tu rentres dans Suldanessellar, le joueur est informé qu'Irenicus a fait appel à un dragon. Enfin, dans les Enfers, le dragon doré n'est pas un affrontement obligatoire. Tu sais donc à peu près à chaque fois que tu vas affronter un dragon, le jeu te le dit clairement. Tu te prépares donc en conséquence.

Je n'ai jamais dit que les jeux IE sont incontestables et parfaits. Ils sont, en revanche, tous bien meilleurs que Pillows, c'est une chose entendue; et dans tous les domaines.

Enfin, il y a une différence entre l'agression et le dialogue. Prétendre que ne pas aimer Houellebecq relève quasiment de l'insanité ou que ne pas aimer Pillows relève de la bêtise, de la volonté de ne pas réfléchi est ridicule et honnêtement contre-productif.

Message édité pour la dernière fois le : 19/05/2017 à 13:52

#15

Shizam
Grand chevalier

Une pause active avec Points d'Actions et/ou Initiative ça peux quelquefois etre assez savoureux.
Drakensang est pour moi le meilleurs exemple d'une pause active réussie.
Tout ce qu'il y a dans un tour par tour, avec une petite dynamque action en plus.

Dragon Age Origins était encore jouable , mais tout juste. Presque déjà trop rapide dans l'action pour faire une belle micro-gestion.
A partir de là, c'est déja un jeu d'action avec pause, plutôt qu'un tour par tour dynamique.

Message édité pour la dernière fois le : 19/05/2017 à 13:57

#16

RealOkau
Villageois

Dans BG et compagnie tu te retrouves à faire de la protection préalable pour gommer les déséquilibres majeurs du jeu. Pour battre un dragon, tu es obligé de préparer le combat alors que normalement quand tu joues tu n'es pas censé savoir que tu vas tomber sur un Dragon. Par nature, un jeu qui ne peut être terminé qu'avec ce genre d'astuce est pour moi un mal mal branlé. Je crois que certains ont oublié comment c'était Baldur's Gate la première fois que l'on jouait. J'adore Baldur's Gate, mais ce sont des jeux avec d'énormes défauts y compris sur la partie combat. Pour un nouveau joueur, Pillars est nettement plus cohérent.


Petite question sur cet argumentaire (pas d'ironie ou de critique, mais une véritable question), tu arrives à battre les dragons de PoE sans préparation toi ?

Parce que, personnellement, je me fais démonter comme une tente de camping si j'y vais les mains dans les poches.
#17

Inny
Guerrier

Mon premier essai face au dragon d'Od Nua m'a vu éparpillé façon puzzle, pour ma part, mais je ne dois pas être le seul.
#18

strelokk
Guerrier

Le dragon d'Od Nua m'a fait rage désinstaller le jeu, alors que je venais de finir la quete de la chasseuse inuit... Et que Durance avait déja bien causé. Celui la et l'autre, de la quete principale ou fallait recuperer un oeuf.

J'ai toujours haï le haut niveau, les campagnes "épiques" de d&d, à coup de vorpale et d'arc long composite de force +3...
Ce kingmaker j'espere qu'il aura une jolie intrigue, et ce contentera de donner de l'heroique, pas de l'epique chasse aux dragons....
Les deux images vont un peu dans ce sens, mais je n'ai jamais joué a pathfinder, table. Je me méprends sans doute.
#19

Shaam
Grand chevalier

Mon seul fight rigolo & mémorable de PoE c'est ce Dragon ! ca m'a rappelé les dragons de BG2 (en plus simple car celui de PoE est facilement contrôlable)
#20

Aleph
Chevalier

Entièrement d'accord avec strelokk. Le haut-niveau devient vite extrêmement fatigant, des jeux IE je trouve que le premier Icewind Dale est celui qui fait le meilleur compromis.
#21

AbounI
Grand gobelin

AoD est la preuve qu'on peut faire de l'héroïque sans aller dans le haut niveau...
#22

DAlth
Garde royal

Ouais mais AoD c'est du hardcore Abou.
#23

AbounI
Grand gobelin

Ouais mais AoD c'est du hardcore Abou.

Et surtout un rpg sans leveling hahaha
#24

Aleph
Chevalier

Si le joueur utilise tous les outils que le jeu lui offre AoD n'est pas si hardcore que ça. Et un build, même non optimal, peut terminer le jeu (, c'est une autre affaire certes).

Et puis, il y a toujours le mode facile : le pure fighter ou le pure talker. Faire un build hybride efficace jusqu'à la fin, voilà où se trouve le fun.




Voir tous