Mercredi 19 Décembre 2018, 02:37     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Andrzej Sapkowski demande de l'argent à CD Projekt RED

par Caparzo 02 Oct 2018 14:55 29

Les histoires d'amour ne durent pas et lorsqu'il y a de l'argent à la clef, ces relations finissent toute par s'évaporer aussi rapidement qu'un château de sable pris en pleine tempête. Il y a quelques années, Andrzej Sapkowski que nous connaissons pour être l'auteur des bouquins The Witcher, nous avait fait savoir qu'il avait bien mal négocié la vente des droits de cette licence.

Intéressé par l'agent facile — probablement — l'auteur à succès avait en effet préféré récupérer immédiatement l'argent de la vente des droits au lieu de toucher des royalties sur la durée. Son désintérêt plus que flagrant pour les jeux vidéo ne l'avait certainement pas non plus aidé à prendre une décision rationnelle à ce niveau-là. Depuis le succès retentissant des jeux The Witcher, le bougre semble posséder un goût particulièrement amer dans la bouche et souhaite que les choses changent.

C'est sur Eurogamer.net ainsi que sur le site officiel du studio que nous pouvons apprendre qu'Andrzej demande près de 60 millions de złotys (14 millions d'euros) à CD Projekt RED. Selon l'avocat de l'auteur, les développeurs polonais ont signé à l'époque un contrat seulement pour le tout premier opus et non pour les autres jeux de la série ainsi que ses extensions. Il termine en précisant que tout ceci est illégal.

N'étant pas un expert en droit, je ne vais pas plus m'étendre sur le sujet puisqu'il est difficile de dire qui dans l'histoire a raison, ou tort, et qui possède une vraie légitimité. Quoi qu'il en soit, j'espère que ce cher Andrzej Sapkowski a consulté ses avocats avant de vendre les droits de The Witcher à Netflix.

Commentaires (29)

#26

vault4ever
Citoyen

si cela intéresse : une vidéo par Outstar (une ex employée.. de cd project).

Elle explique, en anglais, que le droit d'auteur polonais est assez spécifique...et que oui, l'auteur Andrzej Sapkowski peut être en droit de réclamer plus....

https://www.youtube.com/watch?v=3SZ887tYLhk&t=803s
#27

Armancia
Chevalier

@Armancia : 8000 euros, c'est pas un accord déséquilibré. C'est ce que ça valait à l'époque pour une licence que presque personne ne connaissait en dehors de la Pologne. C'est signé, validé et pas suspect pour un kopeck. Nulle question de mythe, c'est du concret.
Si CD Projekt en a fait une machine à millions, c'est plus tard. Trop tard pour le contrat.


Je me suis peut être mal fait comprendre, mais aujourd'hui on ne regarde plus un contrat à l'instant T où il a été signé, mais dans son ensemble, ça commence aux pourparlers, en passant par la signature puis l’exécution du contrat.
Donc vu les millions engendrés par le jeu, le contrat depuis 2007 jusqu'à aujourd'hui n'est pas équilibré.

Je suis plutôt d'avis que quand on a signé on doit assumer. En revanche mon expérience professionnelle m'oblige à penser que ce n'est plus la logique mise en pratique par les juridictions des pays de l'Union Européenne.
#28

cabfe
Seigneur

Tout dépend des éléments de l'accord.
Oui, parfois, les conditions changent. Mais dans ces cas-là, on rédige un nouveau contrat ou un avenant.
L'autre possibilité est celle, bien sûr, du contrat pourri dès le départ, avec des conditions indignes ou illégales (clauses abusives, etc.)
#29

MonsieurP
Villageois



The Witcher III a tout explosé, c'est une bombe culturelle au sens propre en s'imposant comme un incontournable, et donc l'auteur s'en mord forcement les doigts.

Mais bon, quand on prends des mauvaises décisions en bizness, faut savoir les assumer.


Exactement. J'ai envie de dire : mérité.




Voir tous