Lundi 15 Octobre 2018, 19:40     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Le retour de Baldur's Gate 3

par Caparzo 08 Oct 2018 10:35 41

Lorsque vous prenez part dans la vie réelle ou sur un forum à une discussion sur les RPG qui vous ont marqué d'une manière ou d'une autre, vous en arrivez toujours à parler à un moment donné du sacro-saint Baldur's Gate développé à l'époque par Bioware. Le premier épisode avait effectivement donné une nouvelle perspective à la façon d'appréhender les cRPG. Sa suite est quant à elle devenue encore plus culte pour beaucoup de joueurs.

Alors que ces derniers attendaient fébrilement un troisième et ultime épisode, ils ont seulement dû se contenter de l'extension Throne of Bhaal concluant l'histoire de notre héros. Depuis ce jour, on en vient à rêver de la reprise du développement de Baldur's Gate 3, même si se rêve s'effrite au fur et à mesure que les années passent. Nous vieillissons et mine de rien, de nouveaux jeux sont arrivés à combler ce manque de façon remarquable. Je pourrais également parler des Enhanced Edition ayant vu le jour ces dernières années, mais je vais m'en passer.

Quoi qu'il en soit, Baldur's Gate 3 fait aujourd'hui de nouveau parler de lui et il se pourrait bien que cette fois-ci ce soit la bonne. La toute première rumeur provient d'un message sur le Codex nous faisant part que Larian Studios pourrait bel et bien être en train de développer un troisième épisode à cette série. Rapidement, ce cher Brian Fargo nous a fait savoir via un message sur Twitter qu'il connaissait le studio travaillant en ce moment sur BG3.

Ce dernier message nous a surtout confirmé l'existence d'un troisième opus, mais nous avons pu rapidement apprendre via PCGamesN que ni Larian Studios, ni Beamdog — à l'origine des Enhanced Edition — ne travaillaient dessus. Il ne reste donc plus qu'un seul studio connu en liste : inXile Entertainment. Se pourrait-il alors qu'après avoir sorti The Bard's Tale IV et en étant toujours en train de développer Wasteland 3, qu'inXile travaille également sur Baldur's Gate 3 ?

Difficile à dire. Malheureusement pour ce pauvre Brian, inXile Entertainment ne serait réellement pas mon premier choix pour développer un tel jeu. Avant de vous voir commencer à râler, sachez aussi qu'Obsidian ne me botterait pas plus que cela au vu de leurs dernières productions. Finalement, je pense que nous devrions laisser en paix Baldur's Gate 3 et profiter d'autres licences bien modernes qui fonctionnent tout aussi bien, voire mieux. Si vraiment vous voulez développer un jeu se déroulant sur la Côte des Épées, alors inventez une nouvelle licence au lieu de toujours vouloir jouer sur la fibre nostalgique.

Commentaires (41)

#26

pirzz974
Garde

RPG, tu incarnes un personnage et si on suit cette définition, bien au contraire, très peu peuvent se targuer d'en être malgré que beaucoup se disent RPG.



Ben je prend un jeu au hasard : uncharted , tu incarne nathan drake .
#27

cabfe
Seigneur

De la même manière qu'on peut dire que tous les jeux sont des jeux d'aventure, puisqu'on vit une aventure.
Y'a qu'à voir les tags Aventure sur Steam, quelle pollution...
#28

garrick75
Guerrier

RPG, tu incarnes un personnage et si on suit cette définition, bien au contraire, très peu peuvent se targuer d'en être malgré que beaucoup se disent RPG.



Ben je prend un jeu au hasard : uncharted , tu incarne nathan drake .

Non, tu joues une masse polygoné appelé nathan drake, tu ne l'incarnes pas.
C'est la différence entre jouer un avatar et l'incarner.
Quand tu joues un avatar, c'est toi qui joue et les capacité"s du héros dépendent avant tout de ta maitrise du pad/clavier/souris.
Quand tu incarnes un perso comme dans un jeu de rôle papier, tu donnes les ordres comme si tu étais dans le cerveau du mec que tu incarnes mais toutes ces actions dépend des capacités de ton avatar. Et ça très peu de jeux peuvent se targuer d'offrir cette incarnation.

C'est ça le fondement du rpg papier et à fortiori du jeux vidéo rpg qui est né en copiant les rpgs papiers. Cependant, la plupart des gens vont te donner x définitions qui ne veulent au final rien dire et te dire qu'il y autant de définitions que de personnes. C'est une chose qui n 'est pas forcément vrai si on s'intéresse vraiment aux fondamentaux mais qui peut l'être si on prend le genre pour quelque chose de plus large mais au final secondaires (y a-t-il un inventaire, y-a-t-il des compétences, y-a-t-il une histoire, y-a-t-il des combats, y-a-t-il du loot, y-a-t-il des niveaux)

J'ai pour l'habitude de donner un petit exemple très représentatif de la diff entre ce qu'est fondamentalement un rpg à la base et ce qu'est un jeu qui n'en est pas malgré le fait qu'il le revendique.

Si tu incarnes vraiment un personnage dans un rpg, un mec totalement gauche avec un clavier/souris/pad mais qui a un vrai sens tactique devrait s'en sortir mille fois mieux qu'un mec sans sens tactique mais ultra doué du clavier/souris/pad. Or ce n'est pas le cas dans un uncharted ou dans tous les jeux qui se revendiquent rpg où cette évidence du rpg papier et donc du rpg en jeu vidéo ne fonctionne pas.

Par exemple, the witcher 3 n'est pas un rpg dans ce sens là, càd que tu n'incarnes pas vraiment geralt mais tu joues geralt avec ta dextérité à la souris ou au pad. On qualifieras de the witcher 3 de rpg parce qu'il a des quêtes, un inventaire, du leveling comme dans les rpgs style D&D mais pas du tout dans le sens où tu n'incarnes nullement Geralt de riv (En fait c'est pas tout à fait vrai ce que je dis vu que quand tu touches un ennemi, le nombre de dégâts dépend de ses capacités. Cependant, ça reste minime par rapport à l'influence de ta dextérité du pad donc l’incarnation est très limitée.).

Tout dépend donc si on se la joue puriste et donc précis ou si on se a joue généraliste qui est plus la vision aujourd'hui du jeux vidéo rpg moderne (il y a un inventaire et des quêtes, du loot et tu peux monter de niveau donc c'est un rpg même si au final tu n'incarnes pas les persos que tu diriges) que celle des débuts des rpgs jeux vidéo qui essayaient de mimer le plus possible l'expérience du rpg papier.

Par contre, sur la partie incarnation, il n'y a pas différentes visions, nathan drake tu ne l'incarnes pas dans les uncharted tout comme tu n'incarnes pas master chief dans halo ou rayman dans rayman. Tes persos dans divinity original sin, tu les incarnes car l'issu de chaque action dépend de tes ordres mais aussi surtout des capacités des héros vu que ce sont eux qui jouent et toi seulement par le biais de cette incarnation.

Tu vas dire que j'encule les mouches, je te répondrais que j'essaie juste d'analyser et d'être précis. Cela ne m'empêche pas d'adorer the witcher 3 et beaucoup de jeux se disant rpg qui n'en sont pas réellement au sens que je t'ai donné.
A une époque ça m'aurait plus déranger parce que le marché tendait à supprimer ceux où vraiment tu incarnes les persos car ça se vendait pas qu'ils disaient. Maintenant que ça cohabite ensemble, qu'il y ait différentes visions du crpg même si ce n'est pas celle des rpgs papiers ne me dérange nullement.
Qu'AC se revendique rpg, ça me fait doucement rigoler mais soit, ça ne me dérange pas plus que ça. S'ils nous sortent un might&magic façon AC, là ça me dérangera plus mais c'est un autre débat.

Message édité pour la dernière fois le : 08/10/2018 à 21:33

#29

Abitbol38
Villageois

il y autant de définitions que de personnes. C'est une chose qui n 'est pas forcément vrai si on s'intéresse vraiment aux fondamentaux


Ça mérite de tenter l'exercice (pauvres mouches, c'est pas leur soirée )

Quitte a être fondamental, il y aurait des définitions a partir des mots eux mêmes.

Jouer un rôle, ce n'est pas pareil qu'incarner.

Incarner (cours de latin que j'ai pas eu) veut dire étymologiquement "dans la viande" et a le faire stricto senso, ca se limite au physique et pas au spirituel. Les stats ne valent que pour les trucs physiques (réussir une action, un coup ou un mouvement)

mais quid des stats comme l'intelligence ou la sagesse. Combien de jeux permettent d'avoir des mages avec 19 en sagesse qui agissent comme le premier couillon venu, ne font pas de provisions, perdent du temps pour des âneries, provoquent et attaquent des NPCs sans aucun motifs...

Cet aspect... spirituel, on va dire, est bien plus présent dans la notion de "jouer un rôle" comme peut le faire un acteur de théâtre d'improvisation. Il s'agit bien plus de suivre une ligne de conduite décidée en tentant de la faire crédible, que d'avoir une mécanique réaliste des combats et des choses tactiques. Il y a une part d'obligé et d'interdit que fixe le "rôle". Un sage ne partira pas provoquer un brigand croisé dans la rue, un Paladin ne vole pas l'armurier pour s'équiper, point barre.

Mais même dans ce cas il est limité par ses propres stats, au sens que si il n'a pas l'idée géniale qui change la donne, il aura beau jouer un sage super intelligent ça ne marchera pas sauf a simuler les dialogues avec une mécanique façon jedi (tant décriée dans skyrim) ou le mec clique sur "tenter d'influer" pis ça lui dit si ça a marché ou pas, sans donner de détail (sans le dialogue).

Le but du RPG est il vraiment de pouvoir "incarner" au sens réaliste un personnage, ou d'avantage de "jouer" une personnalité. Pour ma part je pencherais vers cette deuxième option , incarner serait plus du coté des jeux de simulation, jouer un rôle, c'est dans un jeu de rôles que ça se passe.

Voila c'était mon histoire, bon elle est ou cette mouche ?
#30

pirzz974
Garde

Ça mérite de tenter l'exercice (pauvres mouches, c'est pas leur soirée
. Quitte a être fondamental, il y aurait des définitions a partir des mots eux mêmes.


Ok ok , en fait le point de vue de garrick75 est inattaquable dans le sens ou sa vision du rpg ne viens pas d'une réflexion logique , mais se base sur ce qu'étaient les rpg papiers .

Ce que ça veut dire c'est que si les rpg en jeux vidéos viennent directement des rpg papiers , alors ce n'est pas la peine d'imaginer une définition au terme "rpg", puisque ce terme est déjà définis par les rpg papiers .

Moi je ne connais pas du tout les rpg papiers, et même pas les anciens rpg en jeux vidéo, mais l'explication de garrick75 a l'air d'être cohérente, je vois ce qu'il veut dire : les définitions du terme rpg aujourd'hui ne correspondent plus à la définition original , e t dans ce sens beaucoup de jeux se réclamant rpg en fait n'en sont pas .

( Pour le mots "incarner" , c'est peut-être mal choisis , mais il faut comprendre le message global de son explication . )

Message édité pour la dernière fois le : 09/10/2018 à 07:47

#31

Raistlin
Villageois

C'est un débat qui resurgit toujours, et où l'on se rend à chaque fois compte que finalement, rpg veut dire qqch de différent pour chacun.

Pour ma part, puisque l'appellation vient directement des rpgs papiers, je considère qu'un jeu est un rpg s'il s'approche de l'expérience papier.

Reste qu'en fonction de son maitre du jeu, de ses compagnons de table et des expériences de chacun, même le rpg papier est vu différemment par chacun... du coup on est coincé ^^°

Pour ma part, le rpg papier se définit en un axe simple : la liberté de choix pour MON personnage, et la réponse qu'apporte l'univers du MJ à mes choix.
Ca se décline donc en deux pans :
- Mes choix d'évolution pour mon propre personnage. Ce dernier peut être entièrement crée à la main ou un "pré-tiré" imposé par le MJ, mais je décide malgré tout de qui il va devenir (bon ou mauvais ou gris), et de ses compétences et talents, domaines d'expertise, mais aussi de ses habits, ses armes, etc.
- Mes choix en terme d'histoire. Le MJ doit réagir à mes actes, et donc les lieux qu'il crée tout comme les PNJs doivent me proposer une histoire qui s'adapte à mes décisions. Le rpg papier c'est la liberté de faire à peu près n'importe quoi dans les limites physiques de mon personnage. je dois pouvoir échanger avec mes compagnons, pouvoir décider d'épargner ou tuer mon adversaire, de trahir ou non cet ami.

DONC subjectivement, selon moi, un jeu est un rpg s'il m'offre une fiche de personnage avec caractéristiques et inventaire, et s'il me permet de faire des choix qui vont impacter le jeu. Evidemment ces derniers seront plus limités dans un jeu qui ne pourra suivre que les choix prévus par les développeurs, mais je me contenterais de l'illusion procurée ^^


==> Donc le dernier AC et seulement lui peut se définir en tant que rpg selon moi ^^°
#32

pirzz974
Garde

Reste qu'en fonction de son maitre du jeu, de ses compagnons de table et des expériences de chacun, même le rpg papier est vu différemment par chacun... du coup on est coincé ^^°


A ouai d'accord .....

Du coup moi je dirais que vue que ça veut dire "jeux de rôle" , a partir du moment ou on joue quelqu'un qui n'est pas sois, c'est qu'on "joue un rôle" , donc c'est un rpg .
Il y as juste plusieurs degrés de jeu de rôles : jouer un personnage, jouer un personnage dont je choisis les caractéristiques, jouer un personnage dont je choisis les caractéristiques et qui en même temps a un impact sur l'histoire ,etc .

jusqu' au rpg hardcore dans lequel je vis la vie d'un personnage avec lequel je peut choisir les caractéristiques , j'impacte le monde et l'histoire que je vis , je dort, je mange, je pisse, ....tiens j'ai une idée, ça pourrais donné un jeu entre avatar le film et westworld la série ! Ton esprit est transféré dans un corps physique ( le personnage ), dans le jeu il y a des pnj ( des robots), et il peut y avoir d'autres personnages-joueurs comme toi ! Mouhaha !! . Je suis partis un peu en live désolé ....

Message édité pour la dernière fois le : 09/10/2018 à 15:09

#33

garrick75
Guerrier

C'est un débat qui resurgit toujours, et où l'on se rend à chaque fois compte que finalement, rpg veut dire qqch de différent pour chacun.

Pour ma part, puisque l'appellation vient directement des rpgs papiers, je considère qu'un jeu est un rpg s'il s'approche de l'expérience papier.

Reste qu'en fonction de son maitre du jeu, de ses compagnons de table et des expériences de chacun, même le rpg papier est vu différemment par chacun... du coup on est coincé ^^°

Pour ma part, le rpg papier se définit en un axe simple : la liberté de choix pour MON personnage, et la réponse qu'apporte l'univers du MJ à mes choix.
Ca se décline donc en deux pans :
- Mes choix d'évolution pour mon propre personnage. Ce dernier peut être entièrement crée à la main ou un "pré-tiré" imposé par le MJ, mais je décide malgré tout de qui il va devenir (bon ou mauvais ou gris), et de ses compétences et talents, domaines d'expertise, mais aussi de ses habits, ses armes, etc.
- Mes choix en terme d'histoire. Le MJ doit réagir à mes actes, et donc les lieux qu'il crée tout comme les PNJs doivent me proposer une histoire qui s'adapte à mes décisions. Le rpg papier c'est la liberté de faire à peu près n'importe quoi dans les limites physiques de mon personnage. je dois pouvoir échanger avec mes compagnons, pouvoir décider d'épargner ou tuer mon adversaire, de trahir ou non cet ami.

DONC subjectivement, selon moi, un jeu est un rpg s'il m'offre une fiche de personnage avec caractéristiques et inventaire, et s'il me permet de faire des choix qui vont impacter le jeu. Evidemment ces derniers seront plus limités dans un jeu qui ne pourra suivre que les choix prévus par les développeurs, mais je me contenterais de l'illusion procurée ^^


==> Donc le dernier AC et seulement lui peut se définir en tant que rpg selon moi ^^°

Sauf que là ce que tu dis ce sont des éléments propres aux rpgs papiers, pas une définition.

La base du RPG, c'est l'incarnation d'un personnage. tout le reste: liberté, histoire, etc ce sont des éléments en plus mais pas la base en elle même.

Tu pourrais concevoir un rpg sans histoire ou sans liberté que ça en ferait toujours un rpg du moment que tu incarnes ton personnage. Par contre, un rpg où tu n'incarnes pas ton personnage, ce n'est plus un rpg.
Il y a mille et uns rpgs papiers différents mais ils ont tous le même point commun: l'incarnation du personnage.
En gros, tu peux avoir la liberté la plus totale, que le mj te permette de faire ce que tu veux, si tu n'incarnes pas ton personnage, ça sera moins un rpg que le MJ ultradirigiste qui t'imposerait tout tant que tu incarnes ton perso.

Dans le dernier AC, tu n'incarnes pas ton personnage. C'est dans ce sens que si on prend la définition de base, ce n'est pas un RPG.

Maintenant, cette définition s'étant perdue au grès des décennies et de l'ouverture au grand public des jeux vidéos, on peut trouver milles et une définitions du RPG et c'est pour ça que le terme rpg regroupe des jeux de baldur's gate à diablo en passant par AC et borderlands.

A chacun de voir ce qu'on désire mais suffit d'en être conscient.
#34

redd
Seigneur

Si on considère la série des Baldur comme un jeu de rôle basé sur les Royaumes Oubliés et les règles de D&D, alors pour moi, BG3 c'était NWN1 et BG4 NWN2.

Si on considère la série des Baldur comme l'histoire du fils de Bhaal alors la saga est terminée et je ne souhaite pas d'une suite car je ne vois pas ce qu'elle pourrait raconter. Un spin off par contre, sur l'un des personnages de la série, alors pourquoi pas si c'est fait en bonne intelligence.

Si on considère la série des Baldur comme une aventure Heroic Fantasy alors un paquet de jeux peut se targuer d'être BG3.

Si on considère la série des Baldur comme un gameplay "temps réel avec pause active et vue isométrique", alors on a déjà eu plein de suites aussi.

Bref, qu'est-ce qu'un BG3 ? Bah perso je m'en fous. Mais déterrer une licence pour faire vendre un jeu qui sera peut-être mauvais, mais jouira d'une notoriété, ça a déjà été fait aussi avec les Fallout. Et on a vu ce que ça a donné côté "RPG".

Message édité pour la dernière fois le : 09/10/2018 à 19:36

#35

Armancia
Chevalier

@garrick75
Euh vue ta définition de l'incarnation on va vite tomber dans l'absurde pour savoir si on parle d'un rpg ou pas.

Un livre dont vous êtes le héros est un jdr. On est limité par la capacité du personnage et faut roll pour presque tout. Pareil pour n'importe quel pmt sur table.

A contrario dans Vampire Dark Age les capacités d'éloquences du joueur sont un plus lorsque le mj fait jouer les scènes, on est même récompensé pour ça
Comme les capacités cognitives du joueurs auront une influence sur le cour du jeu ce n'est plus un jdr, car on n'est pas limité uniquement par les stats du perso.


#36

cabfe
Seigneur

N'oublions pas que personne n'a réussi à donner une définition universelle du genre RPG.
On peut s'en approcher, mais y'aura toujours un truc qui n'ira pas.
#37

garrick75
Guerrier

Si on considère la série des Baldur comme un jeu de rôle basé sur les Royaumes Oubliés et les règles de D&D, alors pour moi, BG3 c'était NWN1 et BG4 NWN2.

Si on considère la série des Baldur comme l'histoire du fils de Bhaal alors la saga est terminée et je ne souhaite pas d'une suite car je ne vois pas ce qu'elle pourrait raconter. Un spin off par contre, sur l'un des personnages de la série, alors pourquoi pas si c'est fait en bonne intelligence.

Si on considère la série des Baldur comme une aventure Heroic Fantasy alors un paquet de jeux peut se targuer d'être BG3.

Si on considère la série des Baldur comme un gameplay "temps réel avec pause active et vue isométrique", alors on a déjà eu plein de suites aussi.

Bref, qu'est-ce qu'un BG3 ? Bah perso je m'en fous. Mais déterrer une licence pour faire vendre un jeu qui sera peut-être mauvais, mais jouira d'une notoriété, ça a déjà été fait aussi avec les Fallout. Et on a vu ce que ça a donné côté "RPG".

Donc parce que bethesda fait de la merde avec fallout comme ils font de la merde avec leur prorpre licence TES, ça veut dire que tout le monde fera forcément de la merde?
T'es bien pessimiste.

si le futur BG3 est mauvais parce que nul , ça sera inutile mais même si le jeu portait un autre nom, ça sera tout aussi inutile.

Il faut raisonner dans le cas où BG3 sera un bon jeu et là ce sera utile.

Pour moi Baldur, c'est un jeu temps réel avec pause, avec gestion de groupe, dans la côte des épées, les règles de D&D, un simili open world,

Il n'y a pas eu de suite si ce n'est NWN 2. Mais ça fait peu donc un BG3 pour offrir du choix, ça serait sympa.
Je serais pas contre un nwn 3 d'ailleurs tant j'ai beaucoup aimé le 2 vu que c'est le jeu qui ressemblait jusqu'à pathfinder le plus à BG.
J'avais été très déçu lors de l'annonce du MMO NWN.


@garrick75
Euh vue ta définition de l'incarnation on va vite tomber dans l'absurde pour savoir si on parle d'un rpg ou pas.

Ma définition est suffisamment claire, minimaliste dans son approche et donc très précise pour justement éviter de tomber dans l'absurde.
La seule question à se poser est de savoir si on incarne le perso ou pas.

Cela permet justement d'éviter les innombrables définitions qui n'en sont pas comme: il y a un inventaire donc c'est un rpg. tu as un scénario avec des quêtes donc c'est un rpg. Tu peux leveler donc c'est un rpg etc etc

Rien n'interdit d'assouplir la définition de l'incarnation et ne pas être le plus puriste possible mais on n’aboutira jamais à de l'absurde. Si tu pars dans est-ce qu'il y des quêtes, est-ce qu'il y a de la liberté de choix etc, là oui tu pars automatiquement à un moment dans l’absurde.

Message édité pour la dernière fois le : 09/10/2018 à 21:17

#38

redd
Seigneur


Donc parce que bethesda fait de la merde avec fallout comme ils font de la merde avec leur prorpre licence TES, ça veut dire que tout le monde fera forcément de la merde?
T'es bien pessimiste.


Oui pour le pessimisme.
Non pour le forcément. Ça c'est toi qui interprètes.
En l'occurrence, je n'ai pas dit que les Fallout de Bethesda étaient de la merde. Mon opinion est qu'ils ne sont plus trop des RPG mais certainement pas "de la merde". Et si un BG3 suit le même chemin, il ne satisfera sans doute pas tous les fans qui l'attendent pour le côté nostalgie.


Mais laisse moi te poser la question autrement alors.
Quel intérêt de faire un BG3 ? Vu que pléthore de jeux sortis depuis BG2 peuvent se targuer d'être son fils spirituel, pour peu qu'on puisse définir ce qui nous a plu dans BG2 ? C'est le reste de mon post, que tu ne peux pas résumer à ma conclusion.

Pour ma part, ce n'est pas les règles de D&D qui m'ont fait aimer la série des Baldur. Au contraire. Quant à l'open world, et au temps réel pause active, j'ai eu largement de quoi oublier la série des Baldur depuis 15 ans, à commencer par les deux NWN dans l'univers des RO. Mais ça, je l'ai déjà dit plus haut.

Message édité pour la dernière fois le : 09/10/2018 à 22:00

#39

Askenir
Novice

Une précision sur un tout petit détail que personne ne semble avoir relevé...
L'auteur du tout premier jeu de rôle Donjons et Dragons (édité en 1974)
s'appelle Ernest Gary Gygax et non pas Richard Gygax.
Voila, bon RPG à tous quel qu'en soit la forme :)
#40

garrick75
Guerrier


Donc parce que bethesda fait de la merde avec fallout comme ils font de la merde avec leur prorpre licence TES, ça veut dire que tout le monde fera forcément de la merde?
T'es bien pessimiste.


Oui pour le pessimisme.
Non pour le forcément. Ça c'est toi qui interprètes.
En l'occurrence, je n'ai pas dit que les Fallout de Bethesda étaient de la merde. Mon opinion est qu'ils ne sont plus trop des RPG mais certainement pas "de la merde". Et si un BG3 suit le même chemin, il ne satisfera sans doute pas tous les fans qui l'attendent pour le côté nostalgie.
.

Tu interprètes aussi.
Je parlais de merde dans le sens que tu disais soit plus un RPG.

tu enfonces aussi des portes ouvertes. Évidemment que s'il y a un BG3, on veut que ça soit un rpg et un bon jeu mais c'est valable pour tout autre jeu qui s'appelle ou pas BG3.

Qui voudrait un rpg qui n'en soit pas un? Personne ou alors il ne veut pas u nrpg.
[quote]

Mais laisse moi te poser la question autrement alors.
Quel intérêt de faire un BG3 ? Vu que pléthore de jeux sortis depuis BG2 peuvent se targuer d'être son fils spirituel, pour peu qu'on puisse définir ce qui nous a plu dans BG2 ? C'est le reste de mon post, que tu ne peux pas résumer à ma conclusion.

.

A ta uestion, si tu avais lu en entier mon message avant, tu aurais vu que je t'ai déjà répondu.

Des jeux dans la même veine que BG3, il y a eu que très peu.



#41

percifal
Citoyen

Et pourquoi pas Paizo ? au vu du très bon Pathinder !
#42

Caparzo
Seigneur

Paizo est l'éditeur du jeu de rôle papier Pathfinder. Tu voulais certainement dire Owlcat Games ? Je pense que ce dernier est bien parti pour nous pondre un nouveau Pathfinder d'ici quelques années. D'ici là, un season pass est prévu, donc j'espère que les DLC seront bons.

Message édité pour la dernière fois le : 13/10/2018 à 11:21





Voir tous