Lundi 17 Décembre 2018, 12:42     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Obsidian et inXile passent sous le giron de Microsoft

par Caparzo 11 Nov 2018 14:35 60

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que des rumeurs de plus en plus persistantes nous avaient savoir que Microsoft était sur le point de racheter Obsidian Entertainment. Les choses se sont finalement précisées et accélérées lors du festival X018 se tenant en ce moment même à Mexico City.

Nous pouvons effectivement apprendre que l'éditeur américain vient officiellement de racheter le studio qui est à l'origine de Pillars of Eternity 1 & 2. À cette occasion, nous pouvons découvrir une vidéo d'Obsidian revenant rapidement sur leur histoire et sur les bienfaits de ce partenariat avec la firme de Redmond. Dire le contraire aurait été de toute façon bien étonnant.

Pour rappel, ce n'est pas la première fois que Microsoft et Obsidian se tournent autour puisque ce dernier avait commencé il y a quelques années le développement Stormlands, un jeu de rôle exclusif à la Xbox One qui a été finalement annulé. Espérons que ce partenariat soit plus productif.

En plus de cette annonce qui a eu le don de ne surprendre aucun joueur, le X018 a également été l'occasion pour nous d'apprendre qu'inXile Entertainement vient à son tour de rejoindre Microsoft. C'est une nouvelle fois via une vidéo que Brian Fargo nous fait savoir que ce rachat permettra au studio de développer des jeux qu'ils n'auraient jamais pu faire auparavant. Fargo tente de rassurer en affirmant que l'ADN d'inXile restera quant à lui toujours le même.

Voici donc deux annonces qui pourraient ne rien changer à l'histoire, ou bien l'améliorer si Microsoft fait bien son boulot. Dans le cas contraire, Obsidian et inXile se contenteront de répondre aux différentes commandes de Microsoft et perdront petit à petit ce qui a fait la renommée de ces deux studios, même si celle-ci est plus relative pour inXile. Nous pouvons tout de même nous poser de sérieuses questions sur les raisons de ces rachats.

Était-ce une bonne opportunité pour eux pour étendre leurs ambitions, ou bien les faibles ventes de leurs dernières productions respectives (Pillars of Eternity 2, Torment : Tides of Numenéra, The Bard's Tale IV) ont définitivement scellé leur destin ? Difficile à dire, mais une page semble tout de même se tourner.
 



Commentaires (60)

#2

cabfe
Seigneur

Je ne sais pas pour inXile, mais Obsidian semblait avoir des difficultés de trésorerie malgré le succès de Pillars 1 à l'époque (qui les avait sorti du caniveau).
C'est peut-être une chance pour eux.
Microsoft ou la mort (ou les pay-to-win mobiles).
#3

Marcheur
Seigneur

J'ai envie de croire que Microsoft peut offrir une chance à ces deux studios de dépasser la condition dans laquelle ils s'étaient trouvés piégés (vague de C-RPG kickstarter qui n'a pas eu le succès à long terme espéré).

Obsidian pourrait bien devenir ce que Bioware a pu être lors de leur partenariat sur l'ère Xbox / début 360 avec Kotor / Jade Empire / le premier Mass Effect et en partie Dragon Age Origins avant le rachat par EA.

On aura probablement pas grand chose à se mettre sous la dent avant au moins deux ans, mais au moins les deux boîtes sont à l'abri du funeste destin qui semblait tout tracé. Espérons qu'elles ne se vident pas de leur substance cela dit.
#4

Abitbol38
Villageois

Ca va etre sympa les jeux avec windows10 et compte 365 obligatoire, interfaces a tuiles, sans compter l'aspect exclu xbox et ciblage de public ado...

Au pire ce sera comme si les studios avaient disparus, c'est dommage mais ca ne sera pas la première fois.

Sinon ce serait l'occasion de faire un point sur le crowdfunding, car ces deux loulous ont claironné il y a pas si longtemps etre enfin débarrassés de toute contrainte éditrice grace au crowdfunding, alors le retrounage de veste est un peu rapide, on peut se demander ce que va devenir Fig car ils en étaient les 2 locomotives.

Est-ce le crowdfunding qui, passé la hype, ne marche pas ? Ou est-ce l'utilisation qu'ils en ont fait qui était dénaturée ?

Les deux studios ont précisé avoir "rajouté au bout" par rapport aux financements KS, le budget de wasteland2 n'était pas de 3 millions mais d'au moins le double : est-ce que ce n'est pas une dénaturation du crowdfunding que de faire cela ? Les chiffres de BT4 sont catastrophiques, quelle importance cela aurait-il eu si le budget s'était limité a ce qui avait été récolté ? aucune.

Mais puisqu'ils ont rajouté au bout, alors ca aboutit a des pertes

Le principe de KS c'est d'afficher le vrai budget, si il y a assez de monde pour le payer alors ca rends le truc possible, sinon c'est que le projet ne plait pas, et donc faut pas le lancer, point barre.

La on a eu une sorte de mix du genre "on va le faire quoi qu'il arrive mais on voudrait que vous en payiez un bout d'avance". Au lieu de mettre du "full voiced" et autres esbrouffes, ils auraient pu revoir leurs plans a la baisse, et faire des projets plus modestes.

Sauf qu'il fallait bien occuper leur staff ? Dans ce cas c'est un engrenage et il n'y avait pas d'autre issue que faillite ou rachat.

La vague de RPG Old School KS a indiscutablement montré qu'il y avait un public et que si les gros éditeurs ne voulaient pas s'y intéresser, les petits pouvaient a présent s'en occuper. Obsidian et Inxile sont peut etre justement sorti de ce monde des "petits", si ils y ont jamais été. Leur évolution n'enlève rien a la vérité de début : il y a un marché pour nos bons vieux RPGs et il y a de bonnes chances de voir d'autres titres sortir d'un peu partout.
#5

cabfe
Seigneur

Le principe de KS c'est d'afficher le vrai budget

Les systèmes Kickstarter ou apparentés n'ont pas pour vocation d'être la seule source de cash.
C'est courant, parce que les petits studios ont du mal à trouver un partenaire financier/éditeur qui fasse un chèque, mais ce n'est pas une règle.
#6

Pancho
Novice

Les financements sur KS ne constituent pas forcément l'intégralité du budget, il peut aussi y avoir différente subventions en fonction des gouvernements ou d'autres aides extérieures.
#7

Armancia
Chevalier

Le principe de KS c'est d'afficher le vrai budget

Les systèmes Kickstarter ou apparentés n'ont pas pour vocation d'être la seule source de cash.
C'est courant, parce que les petits studios ont du mal à trouver un partenaire financier/éditeur qui fasse un chèque, mais ce n'est pas une règle.


C'est clair, et j'ajouterai que c'est dangereux de fonctionner comme cela, car ça enlève toute responsabilité personnelle, et tout obligation de résultat. Il suffit de voir Inxile qui sort des jeux de plus en plus naze au fil des KS ...

Sinon je doute que le crowdfunding ait une autre utilité que de financer le lancement d'un premier projet. On ne finance pas sa tréso avec l'argent des fans ...
#8

cabfe
Seigneur

C'est clair, et j'ajouterai que c'est dangereux de fonctionner comme cela, car ça enlève toute responsabilité personnelle, et tout obligation de résultat

Je pense qu'il y a moins de problèmes à décevoir des backers qu'un éditeur.
Il n'y a pas de contrat passé avec les backers(*), alors qu'avec un éditeur, on signe.

(*)Pas de risque pour le dev, sauf dans les cas flagrants d'arnaques qui ont fait naître quelques articles.
#9

RealOkau
Citoyen

Dire le contraire aurait été de toute façon bien étonnant


C'est clair que si les mecs veulent continuer à payer leur bouffe et leur chauffage cet hiver, ils ont intérêt à dire que tout va bien et que c'est génial ou carrément à fermer leur gueule (ce que je leur conseil de faire).

Fargo tente de rassurer en affirmant que l'ADN d'inXile restera quant à lui toujours le même.


C'est marrant, j'ai lu un truc identique y'a plus de 10 ans au sujet de feu Bioware...

... Comme quoi, mon conseil n'est pas sorti de nul part...
#10

Abitbol38
Villageois

il y a moins de problèmes à décevoir des backers qu'un éditeur.


a court terme : oui, c'est ce que se disent les partis politiques.
a long terme, c'est catastrophique. d'autant que le principe du crowdfunding est entré dans les moeurs, et peu de gens "loupent" le financement de gros trucs émanant de groupes connus.

On m'enlèvera pas de l'idée que ceux qui ont baké pillars2 sont ceux qui voulaient l'acheter. Avec la notoriété du truc, si il n'y avait pas eu un grand nombre de décus, il aurait scoré a 8 millions. (c'est madame Irma qui me l'a dit)

Et a peu près pareil pour Bard's Tale, l'erreur des studios est d'avoir fait un calcul basé sur un ratio x% de baking = y% de ventes futures avec y supérieur a x, c'était vrai en 2013, plus maintenant.

Quand je parles de "principe" de KS c'est pas une règle ou une loi, c'est le fonctionnement du site "si objectif pas atteint alors opération annulée". Si un studio a son financement par d'autres voies, mais couvert, alors il peut se permettre de mévendre, et ca ne dénature pas l'idée de couvrir les dépenses dès le lancement du truc.

Mais si ses autres voies sont spéculatives (emprunts, contrats, c'que vous voulez) et reposent sur des espérances de ventes, c'est la que ca peut foirer économiquement.

La question c'est "financé dès le début" ou "rentable après mesure des ventes". c'est deux modèles économiques différents.

On en revient a la différence entre mécénat et financement. Le mécénat est intéressé mais n'est pas un investissement, ni financier ni en terme de résultat, le mécénat "espère" une réussite mais n'en dépends pas. Le "financement" a besoin d'une réussite. Le mécénat consiste a financer des projets en comptant que statistiquement il y aura des réussite et un nivellement vers le haut, ca consiste a vouloir donner une liberté a des gens considérés comme créatifs.

En fait c'est la traduction de "funding" qui est pas bonne, KS marche super bien quand il s'agit de mécénat (pas de déceptions puisque pas d'attente mesurable), quand c'est du financement il y des déceptions.

#11

garrick75
Guerrier

C'est clair, et j'ajouterai que c'est dangereux de fonctionner comme cela, car ça enlève toute responsabilité personnelle, et tout obligation de résultat

Je pense qu'il y a moins de problèmes à décevoir des backers qu'un éditeur.
Il n'y a pas de contrat passé avec les backers(*), alors qu'avec un éditeur, on signe.

(*)Pas de risque pour le dev, sauf dans les cas flagrants d'arnaques qui ont fait naître quelques articles.

Si tu déçois les backers, peu de chance que tu trouves de l'argent pour une future campagne. Si tu déçois un éditeur qui ne te possède pas tu peux toujours en changer et ils communiquent pas entre eux.

Aujourd'hui, richard garriott et peter molyneux ont plus de chance de trouver un éditeur que de réussir une campagne de crowfunding.
#12

cabfe
Seigneur

Si tu déçois un éditeur, tu coules, tout simplement.
Obsidian a failli mourir parce que New Vegas n'avait pas atteint son objectif.
#13

Fletch
Garde

tu sors ça d’où?
#14

cabfe
Seigneur

Objectif pas rempli -> pas de sous.
Obsidian's Chris Avellone was recently asked by a fan if they made a boatload of cash from Fallout: New Vegas, and was informed that the studio received a straight payment, with no royalties from sales. Extra money would only have been awarded if the game scored over 85% on Metacritic -- which it just missed.


Pas de sous -> licenciements massifs.
#15

Democrite
Citoyen

Personnellement j'accueille la nouvelle avec enthousiasme et j'espère que Microsoft saura donner les moyens humains et financiers afin de développer des "AAA" ou "AA" de qualité.
Je suis certain que Microsoft, fort du relatif échec de la One va tenter un très gros coup lors de la prochaine génération comme il l'avait avec la 360 qui avait proposé des incroyables exclus tout en relançant la compétition ...
#16

Marcheur
Seigneur

Personnellement j'accueille la nouvelle avec enthousiasme et j'espère que Microsoft saura donner les moyens humains et financiers afin de développer des "AAA" ou "AA" de qualité.
Je suis certain que Microsoft, fort du relatif échec de la One va tenter un très gros coup lors de la prochaine génération comme il l'avait avec la 360 qui avait proposé des incroyables exclus tout en relançant la compétition ...


La situation tend en effet à y faire écho.
En tant que fan absolu de la 360, je ne peux moi même qu'en rêver, revenir à ce genre de période serait un plaisir fou pour moi
#17

delastone
Villageois

Personnellement j'accueille la nouvelle avec enthousiasme et j'espère que Microsoft saura donner les moyens humains et financiers afin de développer des "AAA" ou "AA" de qualité.
Je suis certain que Microsoft, fort du relatif échec de la One va tenter un très gros coup lors de la prochaine génération comme il l'avait avec la 360 qui avait proposé des incroyables exclus tout en relançant la compétition ...


+1
#18

ParazaR
Garde

Bonjour,

Quel est l'objectif réel de Microsoft en faisant l'acquisition, non pas d'un seul mais d'une paire de studios spécialisés tous deux dans les jeux RPG ?
#19

Marcheur
Seigneur

Bonjour,

Quel est l'objectif réel de Microsoft en faisant l'acquisition, non pas d'un seul mais d'une paire de studios spécialisés tous deux dans les jeux RPG ?


Draguer le public PC avec des C-RPG (Inxile et une partie d'Obsidian, l'équipe Pillars en l'occurrence) et proposer du RPG plus grand public avec Obsidian qui a une équipe qui taffe pour un jeu pour le compte de 2K. Un jeu qui reste édité par 2K d'ailleurs.
#20

garrick75
Guerrier

Si tu déçois un éditeur, tu coules, tout simplement.
Obsidian a failli mourir parce que New Vegas n'avait pas atteint son objectif.

C'est largement faux.

#21

ParazaR
Garde

@Marcheur
Merci pour ta réponse.

... et proposer du RPG plus grand public ...

Les puristes du RPG pourraient-ils craindre une baisse du niveau de qualité actuelle des c-RPG au profit de la quantité (fréquence plus élevée de nouveaux jeux) ?



#22

malax83
Citoyen

C'est toujours cool de voir jusqu'à quel point la chaîne alimentaire peut ingurgiter comme cochonneries...
#23

Shizam
Grand chevalier

Microsoft construit son armée pour les années qui viennent.

La guerre est ouverte pour le secteur console, avec les jeux sous abo , le streaming, la nouvelle génération de console qui va s'annoncer, etc...

Il leur faut un étale à 5 couloirs en contenu permanent .
Même si pour Obsidian, c'est "pas encore" vraiment des jeux pour consoles.

Par contre, Aie !Aie! Aie!, passer de GoG et Steam au Microsoft-Store , outch !!!
C'est pas ça qui va faire de la vente pour Obsidian, peut etre même tuer la petite communauté "acquise" autour des jeux Obsidian.
Perso, sous Win Store, j’achète même plus.
#24

cabfe
Seigneur

Ah, j'avais pas pensé au Windows Store... Pourvu que non !
Cela dit, même Microsoft a sorti quelques jeux sur Steam, mais de façon timide.
#25

Marcheur
Seigneur

La position de Microsoft vis à vis de son Windows Store est assez floue. Phil Spencer a dit qu'il fallait l'améliorer, mais il s'est aussi montré enclin à sortir des jeux dessus (récemment Recore, Super Lucky's Tale et cette semaine Sunset Overdrive).

Mais certains titres tels Forza, Gears of War, Sea of Thieves et State of Decay 2 sont pour l'instant cantonné au WS, ce qui laisse entendre que les jeux first party (dont Obsidian et InXile font désormais partie intégrante) resteront dessus et n'iront pas ailleurs. Donc le mieux à espérer c'est un revirement stratégique de Microsoft qui sortirait ses jeux ailleurs (pas forcément impossible... juste pas actuellement) ou une amélioration importante du WS.

Le pire étant qu'on reste dans cette situation où le WS est une sombre merde, entendons nous bien ^^

@ParazaR : "Les puristes du RPG pourraient-ils craindre une baisse du niveau de qualité actuelle des c-RPG au profit de la quantité (fréquence plus élevée de nouveaux jeux) ?"

Sur cette génération, Microsoft n'a poussé aucun studio à produire rapidement comme ils l'ont fait sur la précédente. Si Microsoft sont malins, je pense qu'ils vont laisser Obsidian et InXile continuer de proposer du C-RPG comme ils le font actuellement tout en les faisant grandir pour qu'ils développent des jeux plus grand public. Je ne sais pas ce qu'ils vont faire, là actuellement Microsoft et Xbox en règle générale, se prépare à alimenter un service d'abonnement pour les jeux, ils leur faut donc une armée de studio pour produire des jeux fréquemment et de genre différent. Maintenant reste à voir comment les studios vont être exploités.

On est vraiment au tout début de la stratégie de Microsoft, on est pile dans la préparation de terrain, c'est fin 2020 qu'on verra comment les choses s'organisent, 2019 étant probablement l'année où l'on va voir les choses bougés sur le Windows Store (je pense d'ailleurs que la mise à jour de ce dernier coïncidera avec la sortie d'Age of Empire IV, histoire de bien tout mettre en place en même temps, aussi, n'oublions pas que le Xbox Game Pass arrivera sous une forme plus concrète sur Windows Store).




Voir tous