Vendredi 19 Janvier 2018, 02:23     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2014] Bilan de la Gamescom 2014

par Killpower 27 Aoû 2014 14:00 7

Après quatre jours intensifs passés à Cologne, il faut bien faire le bilan d'un salon plutôt chargé en RPG ou pseudo-RPG et indiquer ce que l'on en pense de cet évènement qui est un vrai plaisir pour les yeux ainsi que pour les fans de jeux vidéo. Nous étions quatre et chacun va pouvoir donner son avis sur ce qu'il a vu, vécu et ressenti.  

 

   

 

L'avis de Caparzo

 

La Gamescom 2014 semble avoir soufflé chez moi le chaud et le froid, mais le salon en lui-même n'y est pas vraiment pour quelque chose. Comme chaque année, l'organisation était en effet très bonne, que ce soit tout aussi bien dans la business area, qui était spacieuse et silencieuse, que dans l'espace public qui était bondé et bruyant, mais tout de même sous contrôle.

Toutefois, nous ne pouvons pas en dire autant en ce qui concerne les différents éditeurs. Il nous a en effet été impossible de nous rendre chez Ubisoft et cela malgré tous nos efforts pour tenter de trouver un horaire pouvant convenir à tout le monde. À la place de cela, nous avons dû nous contenter d'une présentation de The Division dans l'espace public et en allemand. Je ne tirerai pas non plus mon chapeau pour Electronic Arts. Cette fois-ci et bien que le rendez-vous ait été pris depuis quelques jours, EA nous a baladés pendant deux jours entiers avant que nous puissions enfin voir la décevante démo de Dragon Age : Inquisition. De plus, une fois à l'intérieur du stand d'Electronic Arts, il fallait encore s'inscrire pour assister à la présentation des différents jeux présents.

Pour ce qui est des points positifs, je tiens à signaler encore une fois et cela année après année, le remarquable travail de CD Projekt RED et je ne parle ici de leur captivant The Witcher 3 : Wild Hunt. L'accueil y est chaleureux et les développeurs ont su prendre de leur temps pour répondre à nos questions lors d'une interview qui n'était pas du tout prévue de notre côté, ni du leur. Du côté francophone, Focus Home Interactive s'est également démené pour faciliter le travail des journalistes et ils sont toujours prêts à papoter pour parler de leur job avec passion. Bref, une bonne Gamescom 2014.

Retrouvez l'intégralité de mes photos prises lors de cet évènement en cliquant sur ce lien.

 

   

 

L'avis d'Iosword

 

Je rêvais d'aller à la Gamescom avec un badge presse et c'est chose faite. En effet, je voulais voir ce que donnaient  les salons de l'autre coté. Et, il est vrai que c'est plus calme et reposant. Très vite j'ai renoncé à sortir voir les stands publics dans lesquels je n'ai que très peu mis les pieds surtout après que cela ait été ouvert à tous. Car que de gens et de brouhaha, il ne faut pas être agoraphobe ou impatient d’ailleurs – quand on doit faire trois heure de queue pour quelques minutes avec son jeu tant attendu. Pourtant, il faut accorder à la Gamescom son organisation sans faille - au point de faire de la circulation pour piétons – et la propreté du Koelnmesse une fois bondé - qui est imparfaite certes mais bien moins que d’autre événement comme la Paris Games Week.

Du coup, le badge presse m’a permis d’éviter ces lieux mal fréquentés, mais ce n’est pas vraiment pour cela que je tenais à avoir ce badge rose au cou. J’aimerais dire que c’est pour les goodies et la vantardise offerte par cette occasion, mais cela serait inutilement cynique. Je voulais rencontrer des développeurs et c’est chose faite. Même si la plupart des rendez-vous étaient avec des attachés de presse et autres managers des relations publiques n’ayant, malheureusement, rien à voir avec le développement pur du jeu. Bien sûr tous les rendez-vous ne se sont pas bien passés, certain ont même été annulés pour diverses raisons et toute les présentations ou démo n’ont pas suscité chez moi le même intérêt. Certains exposants étaient froids et répondaient à nos questions selon un script pré-écrit et d’autres étaient enthousiastes et avouaient même leur torts et difficultés. Nous avons eu droit à tout : du vrai RPG comme des belles mystifications qu’aiment déterrer notre loutre nationale. J’ai même eu le droit en compagnie de Kaylegh à la présentation d’un jeu d’action, dont je tairais le nom, par erreur – il a été dur de se montrer intéressée et attentive quand la seule pensée fut : « mais qu’est-ce que je fous là ? ».

Pourtant, il y a de tout à la Gamescom, tout ce qui fait que ces conventions me paraissent mauvaise pour l’image du jeu vidéo : entre placement de produit, babes, masseuses… Bon au moins, ici les gens restent respectueux et ne s’entretuent pas pour la collector du dernier jeu d’Activision. Finalement, j’ai beaucoup aimé ces quelques jours dans cet immense salon bruyant et épuisant. Épuisant oui, et je ne ferais pas cela tout les jours car le rythme à tenir, quand il faut envoyer les previews rapidement et que l’on a couru toute la journée, est très dur. Mais ça reste très enrichissant – surtout pour la fourrière.

Mon seul regret aura été de ne pas pouvoir voir les indépendants perdus dans le Hall 10, entre les cosplayeurs, les concerts trop bruyants et les boutiques de goodies. Bien sûr, RPGFrance en fera tout de même des preview car les développeurs sont assez gentils – ou ils en ont trop besoin - pour nous envoyer des versions en court de développement. Mais il est toujours intéressant de rencontrer des gens et d’entendre un développeur parler de son jeu. De même, l’absence d’InXile ou de Garriot est dommageable car cela aurait pu être intéressant. Mais il y aura eu aussi beaucoup de cotés positifs comme l’annonce de certains titres comme Blackguards 2 – bon et, inversement, l’annonce de certains titres comme Heroes of Might and Magic VII qui vous donnent envie de crier : « Ubi, arrêtez de tirer sur la corde ! » .

 Je retiendrais donc de la Gamescom 2014 deux jeux : Pillars of Eternity, forcement la fan de Black Isle que je suis ne pourra pas passer outre. Mais aussi Mordheim : City of Damned qui m’a surpris dans le bon sens du terme alors que je ne suis pas très fan des adaptations de jeu de plateau en général. J’aurais aussi découvert des titres comme Kyn et Runemaster, qui jusqu'à lors m’indifféraient et m’intriguent énormément aujourd’hui. Bref, je remets cela l’année prochaine avec plaisir – mais utilisant le tram cette fois.

 

   

 

L'avis de Kaylegh

 

Et bien s'il faut que je prenne la parole, allons-y. Moi, mon truc vous savez, c'est plus de corriger l'orthographe. Et pendant cette Gamescom ça a justement été à moi de causer, puisque mes compagnons m'ont gentiment cédé la place, avec un coup de pied au cul en passant. Et parler anglais avec des allemands, des chinois, etc, ça peut vite devenir drôle. Au moins, ça aura compensé les quelques déboires que mes camarades n'auront pas manqué de vous exposer, et qui nous auront bien fait hurler.

Concernant le salon en lui-même, ç'aura été du bon et du moins bon. Du bon pour l'organisation générale, chapeau bas, parce que ça doit être un vrai merdier là-dessous ; du mauvais pour les babes et assimilés, qui sont toujours là et j'aimerais beaucoup que ça change. Enfin bon, je ne vais pas m'étaler là dessus, mais ça fait partie des trucs qui me révoltent. Au niveau des jeux, j'attendais énormément et j'attends encore The Witcher 3 : Wild Hunt, dont la présentation ne m'a pas déçue ni surprise d'ailleurs. Les jeux découverts lors de ce salon, et que je suivrai de près, sont Mordheim : City of Damned et Runemaster. Et je me contenterai de ces quelques lignes par peur d'éblouir mes collègues rédacteurs, et de devoir sortir de mon antre.

 

   

 

L'avis de Killpower

 

Négligeons nos déboires avec la ville de Cologne qui profite de cet événement pour racketer les étrangers qui forcément seront des proies faciles avec plus de 300 000 visiteurs en un même lieu et intéressons-nous plutôt  au salon. Autant vous dire que si vous aimez les bains de foule, vous allez être gâtés, mais pour ce qui est des stands vous risquez de rester sur votre faim. Entre les gigantesques couloirs bondés de peuple, les queues interminables pour voir le moindre jeu, la nourriture au prix prohibitif, il est bon d'être équipé d'un passe press et de pouvoir se rendre dans les business area rencontrer les développeurs/éditeurs.

Parce qu'honnêtement voir trois jeux dans une journée et être parqués comme des poules dans un baraquement à élevage intensif, je ne vois pas trop l'intérêt. Alors les responsables peuvent se targuer d'un record de fréquentation, mais dans quel contexte. Il pourrait diviser le nombre de tickets par deux que l'on s'y sentirait quand même serré. Du coup, même s'il y avait déjà beaucoup de monde, ma journée préférée fut celle réservée à la presse qui même si elle nous a enlevée les babes peu nombreuses à ce moment là, a permis de voir quelques cosplays bien attifés.

Niveau jeux, déçu d'avoir raté les indépendants qui eux avaient une énorme envie de communiquer sur leur jeu. Je regrette aussi au détour d'un couloir d'avoir raté Blackguards 2. Impossible non plus de rencontrer les développeurs chez Bethesda, Blizzard ou encore de Pyranha Bytes auxquels on voulait poser de nombreuses questions. Il y a aussi tous les absents que l'on aurait aimés rencontrer. Mais bon, ce n'est que partie remise.

Mais oublions les désagréments et voyons le bon côté des choses. The Witcher 3 avec cette ambiance malsaine à frissonner durant sa présentation, Dead Island 2 pas encore abouti mais terriblement fou, Pillars of Eternity un Baldur's Gate aux petits oignons, Runemaster, curieux et innovant, Dragon Fin Soup mon coup de coeur. En fait, ce salon est à vivre au moins une fois dans sa vie pour comprendre que le jeu vidéo n'est pas un loisir à négliger et qu'il réunit de nombreux joueurs de toutes les nationalités dans la joie et le bonheur. 

Et puis, même si cela n'est pas forcément un bon point pour la renommée du jeu video, ne gâchons pas le plaisir des yeux avec ces babes tout sourire vous attirant dans les filets de leur stand ou encore ces goodies qui vous feraient damner pères et mères. Un événement à vivre au moins une fois dans sa vie. 

 

Si nous avons eu tous les quatre des coups de coeur pour pas mal de jeux, il est temps aujourd'hui de dévoiler notre jeu de la gamescom 2014. Le combat fut rude entre The Witcher 3 et Pillars of Eternity, mais le second l'emporte de part ses qualités rôlistiques mis plus en avant qu'un the Witcher 3 peut-être plus abouti visuellement mais plus action-RPG.

Voilà, la Gamescom 2014, c'est fini. On vous remercie pour votre assiduité et on vous dit à l'année prochaine pour ce salon hors du commun. Et maintenant c'est à vous de jouer en votant via le sondage et nous dire quel a été pour vous le jeu de cet Gamescom 2014 ? Pour ceux qui ne connaissent pas, il se situe dans la colonne droite du site, à l'accueil. 

Enfin, ayant revêtu le manteau de président de RPGFrance, je me permets de saluer mes trois acolytes avec lesquels nous avons préparé l'événement durant de nombreuses semaines et qui se sont montrés plein de joie, d'entrain et de professionnalisme durant ces quatre jours. Même si nous sommes des amateurs, nous sommes avant tout passionnés de RPG et on aime partager l'aventure avec vous. Et je remercie les membres qui ne sont pas venus et qui ont géré le site et les différents articles parus sur le sujet.

Remerciements aussi aux différents éditeurs et développeurs qui nous ont ouvert leurs portes et nous ont permis de mettre les yeux à défaut des mains sur leur prochain RPG.  

 

Commentaires (7)

#2

Vaetrem
Chevalier

Sacrée aventure ! Encore bravo pour votre patience et votre entrain !

Et Iosword a réussi a me donner encore plus envie de vivre ça un jour ;)

Le choix de Pillars se comprends en effet, la bêta backer au delà de certaines imperfections vends vraiment du rêve. A l'année prochaine, Cologne ! :p
#3

Shaam
Grand chevalier

Clairement pas exceptionnel cette année, digne suite de l'E3, que des jeux d'actions hormis les ptit budgets, aucun concept novateur ou intelligent hormis les ptits budgets, j'aimerais bien prendre mon pieds plus de 4heures dans des jeux vec une réalisation qui sens la thune tout en faisant cramer ma carte graphique
#4

Caparzo
Seigneur

J'ai fait quelques photos de la Gamescom. Si vous voulez toutes les voir c'est sur mon compte Flickr que ça se passe :









EDIT : rajout du lien dans le texte.

Message édité pour la dernière fois le : 27/08/2014 à 15:02

#5

Dwilaseth
Seigneur

Merci Caparzo, très sympa !

Je sais que je suis trop curieux, mais c'est qui sur la photo du bas en compagnie de la jolie demoiselle ?

Message édité pour la dernière fois le : 27/08/2014 à 14:46

#6

Vaetrem
Chevalier

Killpower ! :)
#7

Artyparis
Guerrier

"Fifa 15 feel the game"
Je vous envie^^
#8

mophentos
Paladin

Merci Caparazo pour les photos :)




Voir tous
A venir Récent